- Avec nos pensées, nous créons le monde -

Lecture

La bibliothèque personnelle de Bruce Lee

La bibliothèque de Bruce Lee

Il y a quelques mois j’ai écrit un article pour compiler les meilleurs livres autour de Bruce Lee, soit rédigé par lui-même, soit centré sur sa personne. Aujourd’hui je vais vous parler de ce que lui lisait, car c’était un lecteur avide de nouvelles connaissances (et à son époque Internet n’existait pas donc la plupart de son savoir venait de ses lectures). Avant que les arts martiaux et le cinéma n’occupent la majorité de son temps, il pensait même ouvrir sa propre petite librairie.

Malgré une vie chargée, Bruce passait des heures à lire, prendre des notes, etc … et cela chaque jour. Sa bibliothèque personnelle comptait plusieurs milliers d’ouvrages. Et si une partie était consacrée aux arts martiaux (livres aïkido, judo …) et aux sports en général (boxe, escrime, musculation  …) il possédait aussi un bon nombre de livres sur des sujets aussi variés que la philosophie, la spiritualité, la psychologie, le développement personnel ou encore l’histoire et la géographie. Il s’était construit une bibliothèque complète, emportait de la lecture dès qu’il se déplaçait, etc. Un livre est même représenté sur sa pierre tombale, ce qui montre bien l’importance que cela avait dans sa vie.

Pierre tombale de Bruce Lee à Seattle

Il fait parfois référence quelques-unes de ses lectures dans ses propres livres, mais a surtout partagé ce qui l’intéressait au travers d’interviews ou émissions de l’époque.

Bruce Lee lisait énormément sur les différentes philosophies de tous les coins du globe, ce qui explique en partie sa grande ouverture d’esprit. Des travaux de Platon à Saint Thomas D’Aquin, Carl Jung, Spinoza en passant par les grands classiques asiatiques tels que Lao Tzu, Confucius ou Sun Tzu. Parmi les livres de ce genre présents dans sa bibliothèque :

Couverture du livre le traité des 5 routes de Miyamoto Musashi

 Il lisait aussi beaucoup Herman Hesse, et notamment son chef d’oeuvre Siddharta (que je vous recommande vraiment), ainsi que l’oeuvre d’Alan Watts, écrivain et philosophe américain qui a fait beaucoup pour la démocratisation du bouddhisme aux USA.

Niveau développement personnel il était passionné par les lectures anglophones qui faisaient sensations à son époque et qui sont devenus des classiques aujourd’hui. Des auteurs comme Dale Carnegie, Napoléon Hill ou encore Norman Vincent Peale dont il a lu tous les livres parus de son vivant. Il a aussi mentionné avoir lu l’intégralité (11 volumes) de « L’histoire de la civilisation » de Will et Ariel Durant, quasi 10 000 pages retraçant les faits marquants de l’Histoire occidentale.

Lorsqu’une grave blessure au dos l’a clouée plusieurs semaines sur un lit, il a su en profiter pour lire l’intégralité des ouvrages de Jiddu Krishnamurti (plusieurs dizaines !), un mystique et philosophe indien qui a été l’une des influences principales dans la fin de vie de Lee.

Il était aussi attiré par le style chinois « Wuxia », qui propose la plupart du temps des fictions fantastiques de type « super-héros ». Sauf qu’ici le superhéros est plutôt un chevalier errant, adepte des arts martiaux et dont l’action se situe dans la Chine ancienne.

Comme vous le voyez, ses goûts étaient très éclectiques, il pouvait passer de Shakespeare aux aphorismes vikings ou encore de l’acupuncture au domaine de la finance. Vous trouverez environs 400 autres de ses lectures sur cette page, certains des textes y sont même offert sous forme de PDF 😉

Bonnes lectures !

Partager l'article sur les réseaux sociaux pour aider le site (merci !)