- Avec nos pensées, nous créons le monde -

Lecture

Livre Entre la pierre et la plume – IAM

Entre la pierre et la plume bannière

Sortit mi-octobre 2021 en format poche chez J’ai lu (il y a 1 an en grand format), « Entre la pierre et la plume » est un livre du groupe de rap français IAM en collaboration avec Baptiste Bouthier (auteur, scénariste BD et journaliste). En tant que fan du groupe c’est une pièce à avoir dans sa collection, ne serait-ce que parce qu’il s’agit du premier exercice du genre de leur part en plus de 30 ans de carrière.

J’écoute le groupe depuis Concept, plus de 30 ans donc, et je lis en moyenne 1 livre par semaine (vous pouvez retrouver quelques-unes de mes lectures sur cette page) … donc je n’ai pas hésité une seconde à l’acheter, même si j’avoue que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Niveau contenu je dirai que ce livre d’environs 300 pages se compose de 3 styles de contenus différents qui s’enchevêtrent au fil des pages

1. L’univers d’IAM

La plus grosse partie est dédiée à tout ce qui fait IAM. Si vous écoutez le groupe depuis des années et que vous avez suivit l’évolution depuis l’extérieur c’est une occasion d’apprendre comment cela s’est passé depuis l’intérieur. Ils y abordent et relatent leur histoire depuis le milieu des années 1980 jusqu’à l’album Yazuke (2019). Tout y passe : les premiers pas dans le rap, la vie à Marseille, les amitiés et collaborations, le succès, des anecdotes ou encore les évènements les plus marquants (le concert devant la pyramide de Gizeh …). Le tout se lit vraiment bien, le rythme est entrainant, la construction logique.

Mais là où cela devient encore plus sympa, c’est lorsqu’ils partagent leurs sources d’inspirations (l’Asie, l’Égypte, le cinéma & co), leurs états d’âme à certaines périodes, leurs points de vues sur la politique, la spiritualité ou la société. Un point de vue humaniste et ouvert sur l’autre. L’Asie est un thème central et c’est d’ailleurs une des raisons qui m’a fait accrocher très vite aux Imperial Asiatic Man à l’époque (comme au Wu-Tang-Clan du côté des USA).

Le corps et l’esprit forgés par le feu de mille batailles

Et sans feindre, on a porté la flamme à chacun de nos pas

Chacun de nous gardien de l’autre, sans faille et loyal

Le sens de nos haïkus possède la puissance d’un naginata

Benkei & Minamoto

J’ai trouvé le chapitre dédié à la linguistique et l’argot également très intéressant. Vous saviez qu’Akhénaton avait rappé un couplet en louchébem (un argot utilisé par les bouchers courant du 19e siècle) dans un morceau ? Moi pas. Enfin je savais qu’il avait utilisé de l’argot, mais pas lequel ni son origine où comment il fonctionnait.

Couverture du livre IAM - Entre la pierre et la plume

2. Les paroles de morceaux

Pas grand-chose à dire ici vous avez comprit de quoi il s’agit : des extraits de quelques lignes issus des centaines de titres du groupe. Ils servent à illustrer le propos et n’occupent heureusement pas trop de place. Cela aurait été frustrant s’ils avaient représenté une trop grosse part du livre, les lyrics étant déjà disponibles directement dans les albums ou sur plusieurs sites web.

3. Les interventions

Toutes les 5-10 pages nous avons droit à des interventions plus personnelles des membres du groupe. Akhénaton, Shurik’n, Kephren, Kheops ou Imhotep, chacun à ses mots à dire. C’est très bien pensé car ces paragraphes balancent la trame principale : d’un côté la ligne directrice qui tourne autour du groupe en tant qu’entité et de l’autre de petites bulles individuelles.

La fin du livre propose une chronologie complète (1980 à 2020) ainsi qu’un détail de toutes les oeuvres mentionnées. Un petit cahier photos couleur de 5-6 pages est aussi présent.

Le sommaire de Entre la pierre et la plume

  • Concept
  • Famille IAM
  • Cinéma
  • Langue & Argot
  • Le Hip-Hop et le monde
  • Domination & Racisme
  • Individualisme
  • Marseille
  • D’ici et d’ailleurs

Au final le livre s’adresse surtout à ceux qui veulent découvrir IAM à partir de leurs propres mots. Ou encore à toute personne qui a découvert leur musique plus récemment et veut en savoir plus sans devoir creuser dans les archives du web et des dizaines d’interviews. Et même pour les anciens cela reste une bonne lecture, vous risquez de faire un tour dans le passé de vos propres souvenirs.

Partager l'article sur les réseaux sociaux pour aider le site (merci !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.