- Avec nos pensées, nous créons le monde -

Technologie & IA

La Chine prévoit de construire le premier aéroport au monde pour voitures volantes

voiture volante autonome Ehang 216

L’entreprise chinoise Ehang, constructeur de voitures volantes autonomes, a décidé de lancer le premier aéroport au monde entièrement dédié à ce type de véhicule : l’E-port.

Axé sur le tourisme ce terminal de 3 étages devrait voir le jour dans la ville de Hezhou (au sud du pays, 2 millions d’habitants) d’ici fin de l’année. L’objectif est de permettre à 1 ou 2 personnes de se déplacer et/ou découvrir la ville et ses environs en survolant celle-ci. La flotte se composera d’une vingtaine de voitures biplaces pour commencer.

Les voitures se poseront et décolleront depuis le toit de l’édifice (photo ci-dessous) et ce dernier disposera de tout ce que l’on trouve habituellement dans un aéroport plus classique, excepté la piste de décollage : terminal de départ et d’arrivée, hall de réception, salles d’attente, etc.

L'aéroport Ehang : E-port

Le choix de la ville de Hezhou comme zone test, pas la plus connue des villes chinoises pour nous, est basé sur son fort potentiel à y développer le tourisme (notamment international). Elle possède en effet un héritage historique important (ancienne cité Huangyao, temples …) et ses paysages sont magnifiques (voir vidéo ci-dessous). On y trouve par exemple les grottes de Ziyun, la forêt de jade, etc.

De son côté Ehang a déjà passé avec succès les premiers tests avec ses taxis volants sans chauffeurs aux USA et la Norvège lui a accordé une autorisation pour les tester sur son territoire. Voici à quoi ressemble le modèle Ehang 216.

Même si le timing est loin d’être idéal (la pandémie actuelle va sans doute faire ralentir l’activité touristique globale sur le long terme et particulièrement vers la Chine) ce nouveau type de moyen transport devrait se développer de plus en plus à l’avenir. La question restera de savoir si vous vous sentez assez en sécurité pour monter à bord 😉

[Source]

Partager l'article sur les réseaux sociaux pour aider le site :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.