- Avec nos pensées, nous créons le monde -
Internet

Mastodon est loin d’être mort

Mastodon

Si vous êtes comme moi vous avez peut-être créé un compte il y a tout juste 2 ans sur le réseau open-source Mastodon (avril 2017 en ce qui me concerne). Il était présenté à l’époque par certains comme un Twitter-killer en puissance et par d’autres comme un futur flop. Comme beaucoup de concurrents auparavant, la hype est vite retombée : Plurk ça vous dit quelque chose ? (seul les old-timers s’en souviendront ^^).

Sauf que 2 ans plus tard le réseau n’est toujours pas mort et a au contraire continué à croître et défier les prédictions. Il compte aujourd’hui environs 2.2 millions d’utilisateurs dont 10% de nouveaux membres (inscrits sur les 2 derniers mois). Encore loin d’une masse critique d’utilisateurs suffisante mais la progression est constante au fil des mois.

Le Fediverse

L’écosystème autour du réseau c’est lui aussi étendu à son rythme. Plus de 6600 instances sont répertoriées aujourd’hui et sont maintenues bénévolement par des passionnés. Si certaines ferment au fil du temps, d’autres sont créées également. Et le but n’étant pas financier (en fait ça coûte plutôt de l’argent et du temps à faire tourner) l’écosystème est “stable” dans le sens ou l’ensemble de la communauté ne disparaîtra pas pour une raison pécuniaire.

Mastodon Social
Mastodon est basé sur ces communautés. Ces communautés peuvent être des réseaux de spécialistes basés sur le/les sujets qui vous intéressent le plus. Vous n’avez pas besoin que tous vos amis soient présents dans ces communautés pour trouver des personnes intéressantes, du contenu utile et des interactions intéressantes. Le réseau reste pour l’instant mené et utilisé par des passionnés, souvent désireux de pouvoir échanger de manière plus calme et plus posée que sur Twitter. Ce dernier ayant 2 défauts majeurs en comparaison : le bruit et la “négativité” ambiante.

La plupart des utilisateurs actuels de Mastodon se félicitent d’ailleurs des visions différentes de chacun des 2 réseaux. Les gens apprécient le fait qu’il n’y ait pas d’annonceurs et très peu de marques. Que les conversations peuvent s’y tenir en petit comité, à mi-chemin entre WhatsApp et Twitter. Pour les personnes qui ne s’inquiètent que de leur «portée», alors oui, Mastodon ne sera pas aussi intéressant. Et tant mieux.

De nouveaux services

Logo MastodonAu fil du temps le réseau voit aussi de nouvelles applications se greffer à la sienne. Puisqu’il est développé sur le standard ActivityPub, d’autres services utilisant ce dernier peuvent venir agrémenter Mastodon, les 3 plus connus étant PeerTube (un Youtube-like), Plume (un moteur de blog) ou PixelFed (une sorte d’Instagram). Le gros avantage est que chacun de ces projets peut interagir avec les autres. Et lorsqu’on parle d’interaction il ne s’agit pas simplement de cross-poster du contenu de l’un vers l’autre.

Concrètement un utilisateur Mastodon peut suivre un utilisateur PeerTube, ou commenter une image PixelFed directement depuis Mastodon sans avoir à quitter ce dernier. Idem, un like sur Mastodon se reflète sur PeerTube, etc. Une sorte de réseau social complet sur lequel vous ajoutez des couches au fur et à mesure des besoins. Autre avantage : votre nom de compte créé sur l’un des sites est également le vôtre sur les autres. Pas de risque de voir votre identité usurpée.

Plugin WordPress

Depuis quelques mois il existe un plugin WordPress, Pterotype, qui vous permettra bientôt d’importer votre activité blog sur le Fediverse. Non seulement cela permettra à votre blog d’avoir son “profil” sur les différents sites usant du standard Activitypub mais il sera aussi possible de voir sur votre site les commentaires laissés sur Mastodon & Co (et inversément). Le plugin est actuellement en version beta mais vous pouvez demander à tester.

Pour résumer, Mastodon évolue à son rythme. Et, plutôt qu’une explosion de nouveaux utilisateurs qui viendrait mettre à mal l’équilibre actuel, il est préférable que cette progression se fasse de manière lente mais croissante. Avec de nouvelles instances thématiques qui apparaissent en parallèle afin de ne pas engorger les principales, où le bruit deviendrait trop important.

Je pense que le réseau a encore un bel avenir devant lui, ne serait-ce que pour créer des communautés thématiques, d’ailleurs si vous voulez m’y rejoindre : chrislogiste@mastodon.social

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.