- Avec nos pensées, nous créons le monde -
Lecture

6 livres qui ont inspirés Nelson Mandela

Nelson Mandela

Quelques temps avant sa mort, fin 2013, le leader sud-africain et lauréat du prix Nobel revenait sur certains livres qui l’ont aidé à se forger sa vision du monde.

1. L’oeuvre complète de Shakespeare

Nelson Mandela a été emprisonné durant 27 ans, dont de nombreuses années à Robben Island (l’une des 3 prisons qu’il a fréquentée). L’un des autres prisonniers politiques a introduit clandestinement dans la prison une copie des œuvres complètes de Shakespeare. Cette copie a ensuite été distribuée secrètement parmi les prisonniers. Beaucoup d’entre eux ont signé et daté leurs noms près de leurs passages préférés. Mandela a apposé son nom à côté d’un passage, qui inclut les lignes suivantes : “Les lâches meurent plusieurs fois avant leur mort / Le vaillant ne goûte jamais une mort.

Bien que vous puissiez trouver une copie de Gutenberg de la plupart des œuvres de Shakespeare, l’intérêt de cette œuvre complète est de ne pas vous rappeler les 37 titres de ses pièces ni de faire la différence entre ses nombreux sonnets et les poèmes épiques plus longs. Que vous appréciez l’intrigue politique de Macbeth ou de Titus Andronicus, ou l’attrait de l’amour mêlé à la comédie proposé par “Beaucoup de bruit pour rien” (Much Ado About Nothing), il y en a pour tous les goûts. En particulier des citations pleines d’esprit et insultantes. Il serait difficile de lire quelques pages de Shakespeare sans rencontrer un titre de film ou un message inspirant sur la vie et ses diversions.

Livres Shakespeare
Inspire, Shakespeare

2. Edgar Snow – Étoile Rouge sur la Chine

Livre Etoile Rouge sur la Chine - Edgar Snow

Dans le brillant “Étoile Rouge sur la Chine” d”Edgar Snow j’ai vu que c’était la détermination de Mao et ses pensées non traditionnelles qui l’ont menées à la victoire” (Mandela dans son autobiographie)

Alors que Snow n’est jamais devenu célèbre en divulguant des secrets internationaux, il a écrit un livre occidental aussi connu que La Terre Chinoise (The Good Earth) de Pearl Buck. L’auteur et ses motivations politiques ne sont pas aussi bien connus que l’encouragement reçu par le président Mao Tse-Tung d’inclure son récit autobiographique soigneusement rédigé. Au moment de sa publication, la Chine et le Japon étaient engagés dans la bataille de Nankin (Nanjing), qui excitait les tendances anti-impérialistes japonaise de l’auteur. En raison de la présence forte de l’Internationale Communiste russe, les critiques de Staline ont été soigneusement éditées. Les communistes chinois ont été dépeint avec sympathie au vu de leurs souffrances et luttes, et des entretiens avec près de 100 dirigeants ont été inclus pour leur portée et leur profondeur.

3. Sun Tzu – L’Art de la Guerre

L’Art de la Guerre de Sun Tzu était un autre des livres préférés de Mandela. Un ancien traité militaire chinois qui fait partie des 3 plus grands traités militaires au monde. 

Les travaux de Sun Tzu ont commencés en tant que nécessité de codifier la stratégie militaire. Ils sont aujourd’hui devenus un ajout fréquent aux listes de livres sur le monde des entreprises. Le US Marine Corp (la Marine US) et les unités de renseignement recommandent toujours ce travail sur leurs listes de livres. Il met l’accent sur l’excellence, l’utilisation stratégique de la tromperie et la nature psychologique de gagner une guerre avant le début du combat. Ceux qui veulent un livre sur le leadership ne seront pas déçus par les idées de Tzu concernant le «sage général». Ceux qui cherchent un traité sur les tactiques en affaires peuvent également faire bon usage des conseils en matière de stratégie.

Livre Sun Tzu l'art de la guerre

4. Sophocle – Antigone

Statue de Sophocole

En prison je n’ai joué que dans quelques pièces, mais j’ai tenu un rôle mémorable : celui de Créon, roi de Thèbes dans le roman “Antigone” de Sophocle. J’ai lu certaines des pièces du Grec classique et je les ai trouvées énormément motivantes. Ce que j’en ai retiré est que les personnages sont jugés selon leurs réactions à des situations difficiles et qu’un héros est un homme qui ne craque pas même sous les conditions difficiles”.

L’une des rares tragédies grecques encore vivantes qui dépeignent une femme comme protagoniste. L’œuvre de Sophocle montre que l’obstination de la fille d’Oedipe et son éloquence sont de lignée familiale. Créon, le roi de Thèbes, remporte peut-être la bataille pour savoir où et quand enterrer le frère d’Antigones, mais Antigone remportera la bataille du pouvoir et de la popularité. Ses partisans comptent un prophète aveugle mais perspicace, ainsi que le propre fils de Créon. Le texte peut être utilisé soit comme guide de la mythologie grecque, de la vie avec des principes, soit comme un outil utile pour briser la glace sur le sujet du devoir de la famille par rapport au devoir civique.

5. John Steinbeck – Les Raisins de la Colère

Livre John Steinbeck - Les raisins de la colère

J’ai lu beaucoup de romans américains et je me souviens particulièrement des Raisins de la Colère de Steinbeck, dans lequel j’ai trouvé beaucoup de similarités entre le sort des travailleurs migrants et nos propres ouvriers et propriétaires agricoles”.

L’un des romans les plus connus de Steinbeck. Cette histoire a été ajoutée à de nombreuses listes de livres et à des listes de lecture de littérature anglaise pour son prix Pulitzer. Il devrait être connu pour ses thèmes classiques américains de détermination face au découragement qui paralyse, pour ses vastes descriptions de familles prises au piège de la dépression des années 30 et pour son insistance tenace à se raccrocher à la vie. 

La famille Joad survit à un mouvement de va-et-vient vers les côtes dorées de la Californie, à la prison d’un membre de la famille et à l’instabilité économique – mais cela ne se fait pas sans coût. Les bénéfices du sacrifice de soi sont présents à travers Ma et Rosasharn, Jim Casy présente une philosophie de vie cohérente et les personnages sans noms fournissent une riche toile de fond.

6. Léon Tolstoï – Guerre et Paix

Un livre vers lequel je reviens régulièrement est le chef d’oeuvre de Léon Tolstoï, Guerre et Paix. J’ai surtout été prit par le portrait du général Kutuzov, que tout le monde au tribunal russe avait sous-estimé”.

L’œuvre la plus célèbre de Tolstoï, à l’exception d’Anna Karenine, ne laisse pas grand-chose de côté au niveau thèmes ou concepts intemporels. La foule du parti de Pétersbourg est composée de personnes privilégiées ayant de profonds problèmes psychologiques et familiaux, alors que les familles de Moscou sont endettées mais dans de meilleurs états émotionnels. Les lecteurs qui ne craignent pas les sujets politiques, philosophiques ou religieux de toutes sortes seront fascinés par la compréhension de Tolstoï des forces historiques napoléoniennes mélangées à des individus humains, changeants mais fascinants, pris au milieu de forces beaucoup plus grandes qu’eux.

Livre Guerre et Paix de Léon Tolstoï


Personnellement je n’ai lu que “L’Art de la Guerre” de Sun Tzu pour l’instant, Steinbeck est dans une armoire depuis des années mais j’ajoute donc les autres à ma liste de lectures futures.

Ce n’est qu’une petite liste mais sélectionnée par Nelson Mandela lui-même. Il a lu beaucoup d’autres livres mais je trouve intéressant de voir quelles lectures ont marquées les célébrités de notre monde. J’en proposerai de nouvelles dans les mois à venir 😉 

En attendant vous pouvez déjà lire celles qui existent déjà dans la rubrique suivante : https://www.logiste.fr/lecture/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.